Chronique Plein Air 8: Perte de temps au pied de l’Everest

Perte de temps au pied de l’Everest

Les Alpinistes du monde entier sont immobilisés au camp de base à cause de la Chine. Ils sont entrain de perdre le rendez-vous d’une vie pour laisser passé la flamme olympique sur la montagne. Quelle idée farfelue d’envoyer ce symbole sur L’Everest en pleine saison d’ascension. La Chine a peur que des manifestants tibétains brisent leur plan. Les alpinistes se sont vu interdire d’avoir en leur possession tout équipements élecroniques jusqu’à ce que la flamme n’aura pas atteint le sommet. Les équipements sont rendus dans un coffre fort protégé par un agent, Seuls les appels téléphonique personnels sont autorisés et l’agent écoute la conversation. Ils ne peuvent prononcer les mots: Tibet ou Free Tibet, et ne peuvent dénigrer la Chine. Les chandails avec des symboles de la Chine ou du Tibet sont interdits.

Les Québécois François-Guy Thivierge et Sylvie Fréchette pourront reprendre leur travail d’ascension seulement que le 10 mai, une fois la flamme passée.

Voici une photo de Ang Nima, Dorchi et moi devant le Mont Everest en 2001

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s