Chers Mammifères

Un film photographique de mon safari en Tanzanie. Les parcs du Lac Manyara, Serengeti et du cratère Ngorongoro ont été visité. Bon visionnement!

Du plein air made in Qu√©bec √† √Čvasion

Depuis trois semaines √Čvasion nous pr√©sente une √©mission que j’attendais avec impatience et qui m’interpellais beaucoup. Elle raconte la tourn√©e en en van (mini campeur) de l’excellent animateur Dominic Arpin au Qu√©bec. Depuis le d√©but de la s√©rie la Gasp√©sie, Charlevoix et l’Estrie furent entre autre visit√©es. Au menu: du canyoning, du kayak, de la via ferrata, de la voile, de la randonn√©e en montagne, de la montgolfi√®re et de de la slackline, et ce, en seulement trois √©pisodes sans compter les petits bonheurs de la vie qui s’y rattachent. Des beaux endroits de camping, de la bonne bouffe, du bon temps √† contempler les paysages et en profiter! Du m√™me coup, il saisi l’occasion pour nous pr√©senter des passionn√©s de van life, de sports extr√™mes et de plein air.

Apr√®s trois semaines, il a su livrer la marchandise; explorer des activit√©s en milieu naturel afin de d√©montrer aux spectateurs que la pers√©v√©rance et le d√©passement de soi est ouvert √† monsieur et madame tout le monde. Une √©mission vraie et sans pr√©tention o√Ļ l’animateur ne joue pas au h√©ros avec l’√©go gros comme la plan√®te! Avec ses commentaires dans le feu de l’action, il communique ses feelings sans filtre. Il donne le go√Ľt de partir et nous fait d√©couvrir des endroits m√©connus pour la plupart des gens. Peut-√™tre, il sortira de la belle province un jour, chose certaine ce sera parfait aussi! Je ne connais pas son itin√©raire.

  

Toujours accompagn√© de son fid√®le compagnon Mika qui a particip√© √† quelques unes de ses activit√©s. Dominic Arpin est un marathonien qui a le profil parfait pour animer cette √©mission hebdomadaire qui fait r√™ver √† l’√©t√© id√©al tous les mercredis √† 21h00. Un 30 minutes √† √©couter en famille!

Comme le bon vieux dicton, l’essayer c’est l’adopter… chers amateurs de plein air √† mettre √† votre agenda ou √† regarder en reprise.

Pour rester dans le m√™me sujet, si vous vous voulez en apprendre davantage sur le mode de vie de « vanlifer », vous pouvez aussi aller rejoindre √ąve et Luc sur leur page web le Nez dehors.

 

 

 

 

 

Entre Mer et Montagnes: Le GR20, l’exp√©rience humaine

Un petit vid√©o sans pr√©tention de notre GR20 √† l’√©t√© 2019…Bonne √©coute

Direction Kilimandjaro. Partie 2: Karibu Meru (bienvenue au Meru)

Parti de Shiphol airport d’Amsterdam et emprisonn√© 8 heures dans un avion c’est long. Il est 20h30 quand nous arrivons √† l’a√©roport Kilimandjaro d’Arusha, c’est alors que nous foulons le sol africain dans la noirceur et le doute. L’attente de recevoir notre visa est tr√®s longue car la dame responsable des visas se contre fou des photos (moi qui avait fait des pieds et des mains pendant des jours pour avoir la photo r√©glementaire pour l’Afrique). Elle, c’est le cash qui l’int√©resse!¬†Apr√®s 45 minutes sur une autoroute tr√®s peu √©clair√©e nous arrivons au Meru Mbega Lodge situ√© √† la porte du parc national d’Arusha, un bel h√ītel dans la verdure. Un bon repas nous attendait: pizza v√©g√©tarienne accompagn√©e d’une Kilimanjaro froide…

¬†6 ao√Ľt 2012

¬†Jambo (salut en swahili) Premier lev√© en sol africain, apr√®s un d√©jeuner complet nous sommes pr√™t pour une premi√®re tourn√©e dans les environs. C’est en se rendant vers le d√©part de notre premi√®re randonn√©e qu’on se rend compte que les rues sont envahie par les gens qui d√©ambulent sur le long de la route. La poussi√®re rouge africaine domine le panorama, tout est inachev√©, c’est-√†-dire les maisons, les travaux. Les hommes sont tous accot√©s et font du social sans pression tandis que les femmes sont affair√©es aux t√Ęches quotidiennes. Je crois que le stress est n’existe pas dans ce pays. Ce peuple a compris quelque chose.

couturière africaine

¬†Nous marchons Wa-Arusha une tribu Masai, vivant de l’agriculture.¬†Cette randonn√©e nous am√®ne dans le village √† travers la vie quotidienne des gens. Accompagn√© d’enfants sympathiques et farceurs qui recherchent un peu de nourriture et d’attention. Nous nous rendons √† une impressionnante chute, le sentier traverse et longe une rivi√®re. √Ä notre arriv√©e on a droit √† un magnifique spectacle, la chute mesure plus de 100 m√®tres et un repas est le bienvenu, nous en profitons pour en partager une partie avec les enfants qui nous suivaient. J’ai vu mon premier serpent (sticker), beau, petit, mais tr√®s dangereux. Ce fut une extraordinaire journ√©e pour se d√©gourdir les jambes, apprendre √† conna√ģtre les membres du groupes. Un 15 km diff√©rent et une impression de marcher sur une autre plan√®te. De retour au lodge nous avons pas de temps √† perdre, il faute mettre la touche finale √† notre exp√©dition pour le Meru d’une dur√©e de 4 jours, une belle fa√ßon de se pr√©parer en altitude pour le prestigieux Kilimandjaro.

stickerchute Tanzanie

¬†7 ao√Ľt – D√©part pour le Meru ¬†et Miriakamba Hut 2514 m√®tres

¬†D√©part pour le parc national d’Arusha apr√®s un rush bagage de derni√®re minute. D√®s notre arriv√©e, des girafes, des buffles et des z√®bres nous accueil √† l’entr√©s du parc c’est magique et grandiose. Pour cette randonn√©e nous serons accompagn√© par un ranger arm√© qui ouvrira le convoi afin de garantir la s√©curit√© de tous au cas o√Ļ l’on croiserait un lion ou autres b√™tes dangereuses. D√®s le d√©part dans une jungle luxuriante nous croisons des petits colobes perch√©s √† la cime des arbres. Nous marchons la t√™te en l’air pour les admirer. Chaque pas est une nouvelle d√©couverte, nous sommes en Afrique et j’ai du mal √† y croire. La journ√©e s’est bien d√©roul√©e, une mont√©e de 1014 m√®tres sans difficult√© technique. Nous sommes arriv√© √† la hut vers 16h00 sans trop de fatigue. Le soir un bon repas nous est servi par les cuisiniers. L’ambiance est festive, les gens vivent les moments au maximum.

Miriakamba

8 ao√Ľt – -direction Saddle Hut 3570 m√®tres (Petit Meru 3820 m√®tres)

Saddle Hut

 Petit Meru TZ

D√©part √† 8h00, on sait que l’altitude va nous frapper dans corps et/ou dans la t√™te. Le sentier est surcharg√© de monde, l’international est au rendez-vous; russes, espagnols, anglais sont au rendez-vous. Le trois quarts de la mont√©e de 1 000 m. de d√©nivel√© se passe tr√®s bien, le rythme est bon et la bonne humeur est de mise. La cadence va diminuer vers la fin alors qu’il nous reste 1-2 km √† faire, il est 14h00 quand on arrive √† la Saddle hut (3820m.) apr√®s un 6 heures de marche dans le pur bonheur. Le d√ģner est servi √† la joie de tous, une option nous est offerte: grimper un petit 300 m√®tres suppl√©mentaire afin de fouler le Petit Meru juch√© √† plus de 3820 m√®tres. Marc et moi embarquons pour cette heure et demi de plus de randonn√©e. Dans le fond aussi bien y aller, on reviendra probablement pas, alors GO au petit Meru. C’est accompagn√© de Daniel notre guide Massai sympathique comme pas un, il nous fait rire tout au long de cette mont√©e! Rendu au sommet la vue y est pas mal mais parsem√© de quelques nuages. Le d√©fi en valait le co√Ľt, une acclimatation pour la derni√®re pouss√©e du lendemain.

¬†9 ao√Ľt – direction sommet, le Socialist Peak, 4 566 m√®tres

Socialist Peak¬†Un dur lev√© √† 1h00 afin de se pr√©parer pour le d√©part de 3h00. La motivation n’est pas au rendez-vous et un mal de t√™te persistant me ralenti. Lampe frontale sur la t√™te il est temps de partir dans la noirceur, la premi√®re heure est un enfer pour moi, un genre de marteau piqueur qui mart√®le mon cerveau √† chacun de mes pas. Je suis le dernier loin derri√®re le groupe qui eux marche avec aplomb et assurance. J’arr√™te, je prend une advil, 15 minutes ont pass√© et je me sens d√®j√† mieux, l’√©nergie revient et la bonne humeur aussi. Alors que je rattrape le groupe, √† ma grande surprise √† 4000 m√®tres d’autres ralentissent et m√™me plusieurs rendus au bout du rouleau au point de ne plus √™tre capable de transporter leur sac. Moi je feel super bien √† l’aube, le Kili se r√©veille derri√®re nous dans la rougeur africaine qui le rend incroyablement sublime.

Kilimandjaro vu du Meru

En √©quilibre sur la cr√™te, nous avons aussi la chance d’admirer le hash c√īne, un volcan √©teint depuis environ 100 ans, c’est la premi√®re fois de ma vie que je vois un volcan, c’est beau et gigantesque, je ne voudrais pas qu’il s’enrage pour cracher sa lave. Voil√† que 30 minutes plus tard nous atteignons le sommet √† plus de 4500 m√®tres, √ßa fait 10 ans que je n’ai rush√© dans l’altitude, la respiration est plus ardue mais l’ivresse du sommet me fait oublier la mis√®re, le ciel est d’un bleu parfait et la vue est √† l’infinie sur cette Tanzanie qui me fascine. Apr√®s 30 minutes de contemplation et de prises de photos, il est d√©j√† le temps de reprendre la route pour la Saddle hut. Le retour se fait √† une vitesse impressionnante o√Ļ nous avons pu apercevoir une antilope sur la cr√™te…hallucination ou r√©alit√©? √Ä vous de juger… La descente a dur√©e environ 5 heures sans anicroche et avec un sentiment de devoir accompli. En tout cas, on a au moins la premi√®re √©tape de r√©ussie et nous en sommes tr√®s fier de l’avoir fait sans probl√®me. Le Kilimandjaro sera une autre affaire mais nous sommes pr√™t mentalement et physiquement √† s’attaquer au toit africain. Vers 17h00 nous arrivons √† la Saddle Hut pour un repos bien m√©rit√©.

Sur le toit du Meru

¬†10 ao√Ľt – Retour √† la base

¬†Partis du camp √† 3500 m√®tres pour redescendre √† la plaine, √† l’entr√©e du parc. Une descente de 4 heures dans un d√©cor typique africain. Le rythme est excellent, le groupe de bonne humeur et en plus les babouins, girafes, buffles, phacoch√®res, sont au rendez-vous. Un moment magique et inattendu o√Ļ plusieurs babouins (50) relaxaient dans la plaine sans souci. Alors que nous arrivons √† la fin une f√™te nous attendait afin de souligner cette premi√®re victoire africaine, un buffet, remise des pourboires pour toute l’√©quipe qui a vue √† la logistique de cette aventure. Un dipl√īme fut remis √† chacun de nous pour souligner cet accomplissement.

Vue du Kilimandjaro à 5h30 de la Saddle Hut, 3500 m.

Kilimandjaro TZ 2012-3

 Saviez-vous que :

Le mont M√©ru est un volcan Nord de la Tanzanie qui surplombe la ville d‚ÄôArusha. Avec 4 565 m√®tres d’altitude, il est le deuxi√®me plus haut sommet du pays apr√®s le Kilimandjaro, le quatri√®me sommet le plus haut d’Afrique. En forme de fer √† cheval ouvert vers l’est, le mont M√©ru a connu sa derni√®re √©ruption en 1910 faisant de lui un volcan toujours consid√©r√© comme actif.

Mont M√©ru est son nom traditionnel. Socialist Peak, son nom officiel, lui a √©t√© donn√© dans les premi√®res ann√©es de la p√©riode socialiste en Tanzanie mais il est aujourd’hui peu utilis√©.

Le mont M√©ru poss√®de une certaine difficult√© li√©e √† la longueur de l’ascension, √† l’altitude et au climat froid qui r√®gne au sommet qui peuvent entra√ģner un √©puisement, un mal des montagnes ou une hypothermie si l’√©quipement est inad√©quat et que l’on a surestim√© ses capacit√©s.

Direction Kilimandjaro. Partie 1: I Amsterdam

I amsterdam

Le Kilimandjaro un r√™ve devenu r√©alit√© en 2012, Parti le 3 ao√Ľt √† 19h30 sur les ailes de KLM. La premi√®re √©tape de ce voyage gandiose √©tait Amsterdam, une halte de 36 heures afin de couper le voyage en deux, mais aussi pour visiter cette belle ville. Apr√®s un magnifique vol de 6 heures o√Ļ le service √† bord √©tait impeccable, nous arrivons √† 7h40 du matin. C’est l’heure de pointe matinale, mais pour nous il est 1h40 du matin. L’adr√©analine et l’effet de nouveaut√© nous tiennent debout. Amsterdam est une ville o√Ļ l’allemand ¬†pr√©dominne mais l’anglais passe toujours partout. Apr√®s quelques informations nous arrivons dans le quartier Geuzenveld Slotermeer, lieu de notre h√ītel: Le Slotania situ√© en plein quartier musulman. Lors de notre sprint dans la capitale mondiale du v√©lo, nous avons profit√© d’un r√©seau de transport hors du commun que ce soit le m√©tro, le tramway ou l’autobus, c’est vraiment un charme √† utiliser. Nous avons profit√© de visiter l’impressionnante gare d’Amsterdam, situ√© en plein centre ville. Un √©difice collosssale et tr√®s beau. Ensuite nous avons march√© les 9 straatjes, petit quartier √† ne pas rater √† Amsterdam. Il s’agit de 9 ruelles, reli√©es entre-elles par les principaux canaux de la ville. Un coin typiquement europ√©en avec ses petites boutiques uniques.

Slotania hostel

 

Lobby Slotania

Les Grands canaux

Le quartiers des grands canaux est un quartier vaste qui regroupe les 4 principaux canaux d’Amsterdam qui sont le Singel, Herengracht, Keizersgracht, Prinsengracht. Ces canaux sont sont des icontournables d’Amsterdam mondialement connus pour leur originalit√© et leur beaut√©.

Ce quartier est certainement le plus photographi√© d’Amsterdam, car il est le plus beau et typique, anim√© par ses jolis petits canaux. Ce quartier est devenu tr√®s chic et branch√© depuis plusieurs ann√©es. Vous y croiserez de magnifiques p√©niches et une belle v√©g√©tation.

Canal Amsterdam

 

Le redlight

Ce quartier m√™me si tr√®s r√©put√© pour ses prostitu√©es, coffeeshops, et sexshops est aussi l’un des quartiers les plus vieux d’Amsterdam. On peut y admirer l’architecture des b√Ętiments ainsi que ses ponts et canaux qui font tout le charme de cette ville. M√™me si ce quartier peut en d√©gouter plus d’un, c’est un quartier incontournable d’Amsterdam. Une visite s’impose!

Jordaan

Le quartier Jordaan se situe √† l’ouest du centre ville d’Amsterdam. Il s’agit du quartier coinc√© √† l’est par le canal Prinsengracht et √† l’ouest par celui de Lijnbaansgracht. Ce quartier est certainement le quartier le plus populaire d’Amsterdam, o√Ļ l’on retrouve beaucoup de petits artisans dans leurs boutiques. La population est tr√®s h√©t√©rog√®ne et provient des quatres coins du monde et se cotoie admirablement bien dans cet ensemble de petites ruelles faisant tout le charme du quartier. Un coin de la ville unique par sa beaut√© unique en son genre.

jordaan

 Tour de ville en autobus

Nous avons effectu√© un tour de ville en autobus, cela nous a permis de visiter des coins de la ville que l’on ¬†aurait √©t√© incapable de visiter en peu de temps. Muni d’√©couteurs, on nous expliquait toute les facettes et l’histoire de la ville, dont les moulins, les principaux mus√©es, la maison d’Anne Frank, les maisons de luxes, la brasserie Heineken etc… un tours de 60 minutes fantastique!

Entr√© √† l’h√ītel apr√®s plus de 36 heures sans dormir, la fiesta dans la rues…oups, plut√īt le ramadan. Les musulmans ont f√™t√© toute la nuit au pied de notre fen√™tre et ce, jusqu’√† l’aube.¬†Le lendemain nous nous rendons √† l’a√©roport pour afin de poursuivre notre √©pop√©e vers l’Afrique. Une bonne ride d’avion nous attends…

 

aéroport Amsterdam

 

 

On parle de nous dans le journal de Qu√©bec

Mercredi dernier le journal de Québec publiait un article sur notre expédition au Kilimandjaro, Très bon article de Dany Gauthier.


Share

Certifications du mont Meru et du mont Kilimanjaro

 

 

Le Mont Washington à la Saint-Jean-Baptiste

La fin de semaine de la saint-Jean ce fut l’ascension du Mont Washington en compagnie d eMArc, Maryse et Michel. Le 24 juin nous avons attaqu√© le Washington par un temps parfait. Nous avons emprunt√© le Tuckerman Ravine, le plus beau mais pas facile…Apr√®s un d√©jeuner copieux √† Pinkham Notch, nous √©tions pr√™t pour fouler cette trail mythique du Nord-Est des √Čtats-Unis.

Une mont√©e constante mais plaisante, le plaisir √©tait au rendez-vous et les qu√©b√©cois √©galement, 80% des randonneurs venaient du Qu√©bec. Le lendemain nous avons attaqu√© le Jefferson dans la pluie, la gr√™le et le vent… donc pas de photos .

Voici quelques photos du Roi de la North East: Le WASHINGTON! 1928 mètres

Le Kilimandjaro pour la Scl√©rose en Plaques

Merci de votre générosité!!!


Share

On parle de nous dans le Peuple C√īte-Sud

Cette semaine Diane Gendron du Peuple C√īte-Sud parle de notre ascension du Kilimandjaro, excellent article!

 

 


Share