La photo de la semaine

Le sommet du Mont Sugar Loaf dans le Parc régional des Appalaches. Un parc qui gagne en popularité auprès des amateurs de randonnée! Le sommet y est tout simplement beau.

Voici le Sommet du Sugar Loaf en panoramique!

L’été en novembre sur le Mégantic

Un 8 novembre et un mercure qui oscille à 18°C, je me rappelle pas d’avoir vu cela de toute ma vie… Bref, je ne pouvait passer à côté de ce périple en montagne. Un sommet qui me trottait dans la tête depuis très longtemps! Quant à me rendre en Estrie au Parc national du Mont Mégantic, il fallait en avoir pour son argent, j’ai donc décidé d’en profiter et de m’attaquer à la boucle des trois sommets qui relie les monts Saint-Joseph, Victoria et Mégantic. D’une longueur de 15,8 km la boucle de niveau difficile est un incontournable pour les amateurs de montagne.

Dans un premier élan j’ai gravi le mont St-Joseph, sommet qui culmine à plus de 1 050 mètres. Départ du stationnement du secteur de l’observatoire (Notre-Dame-des-Bois), une belle montée où il y avait foule, et ce, jusqu’au sommet. Le parcours offre plusieurs points de vues intéressants et le sommet est très beau surplombant la région avoisinante. Après le dîner je me suis dirigé vers le mont Victoria (1 065 m.), un sommet boisé qui n’a aucune vue, en échange il propose aucune difficulté à le grimper.

Après quelques minutes de repos au sommet, je me suis dirigé vers le fameux Mégantic. Après une descente lente de 3,3 km vers le Col-des-Trois-Sommets, un carrefour vers différentes destinations du parc. Il était temps de se diriger vers les 1 110 mètres du Mont Mégantic, le point culminant du parc. Une montée de moins de trois km dans un sentier boueux dû à la fonte des neiges accumulées dernièrement. Au sommet, le soleil se préparait à se retirer pour la nuit, après quelques photos il fallait redescendre vers le stationnement. Une descente de 3,3 km qui s’est terminée à la frontale.

Cette journée de randonnée de novembre à saveur estivale à quelques semaines de Noël restera gravé dans les annales et aussi dans ma mémoire.

Photo de la semaine

Bonifacio est situé au sud de la Corse, cette ville fortifiée fut un coup de coeur immédiat. En passant Napoléon Bonaparte y a élu domicile en 1793 pour y préparer l’Expédition de la Maddalena (la Sardaigne est à 14 kilomètres de Bonifacio).

Merci GR20 Blog

Cette semaine, je fais le frontispice du GR20 Blog, un blogue européen très intéressant qui fait des retours d’expérience de randonneurs du GR20. Chaque semaine Emeric interview un trekker qui a fait le mythique sentier de la Corse. Ce fut un réel plaisir de partager mon GR à la façon québécoise! Allez-y jeter un coup d’oeil, ça en vaut la peine!!!

Bonne lecture…

Photo de la semaine

Au Port de Nice, en allant prendre le traversier en direction de l’Île Rousse en Corse

Photo de la semaine

Un superbe coucher de soleil au quai de Berthier-sur-Mer est un incontournable pour terminer une journée! 12/10/2020

Photo de la semaine

La longue montée du Meru en Tanzanie dans le parc national d’Arusha. Il est le 2e plus haut sommet du pays qui culmine à plus de 4 565 mètres en altitude.

Photo de la semaine

Vivre à Berthier-sur-Mer…

Photo de la semaine

Enfants tanzaniens rencontrés près d’Arusha lors d’une escapade d’une journée

Le léopard des neiges n’est plus

La légende Népalaise Ang Rita Sherpa est décédé à l’âge de 72 ans à Katmandou, la vedette des Himalayas a gravit l’Everest à 10 reprises et ce, sans apport d’oxygène dont une fois en hiver. Un record homologué par le livre des records Guinness qui tient toujours. Ces exploits inhumains ce sont déroulées entre 1983 et 1996. Le monde de l’alpinisme est unanime à dire qu’il était le plus fort de son époque, une star des montagnes. Sa mort est une grande perte pour la confrérie Himalayenne. Plus de 200 alpinistes ont réussis l’exploit de grimper le mythique Everest sans oxygène mais personne l’a fait autant de fois que Ang Rita Sherpa.

Né dans la région de l’Everest, Ang Rita Sherpa a commencé à peine adolescent à travailler en tant que porteur pour une expédition himalayenne. Il est rapidement devenu guide et s’est attaqué, outre à l’Everest, aux autres plus hauts sommets de l’Himalaya. Il portait très bien son surnom: Le léopard des neiges!

Son corps a été installé dans un monastère à Katmandou et ses funérailles devaient se dérouler en conformité avec la tradition bouddhiste.

Des proches venus se recueillir au cercueil de Ang Rita Sherpa

En passant, le record d’ascension appartient à Kami Rita Sherpa avec 24 réussites mais la plupart du temps avec l’aide d’oxygène.